Ipdal

LogoTransparent
  • Português
  • Français
  • English
  • Español

Partager

L'IPDAL a organisé la 1ère réunion « Triangle stratégique : Amérique latine - Europe - Afrique »

L’IPDAL montre la voie à suivre pour l’évolution des relations entre les trois continents

« Une réussite à tous les niveaux. Cela correspondait exactement à ce que nous avions prédit, mais cela n’en reste pas moins extraordinaire : lors de cette journée, des bases solides et des propositions concrètes ont été posées pour améliorer les relations entre les trois continents. Je pense qu’il était impossible de dépasser les attentes, tellement elles étaient élevées. Jamais la barre que nous nous sommes fixée – et celle de tous nos partenaires – n’a été aussi haute. Ce qui a été réalisé ici aujourd’hui, dans cette première phase des travaux qui seront réalisés dans les prochains mois, a répondu à tous les critères exigeants imposés par une mission de cette importance. Félicitations à tous nos partenaires, ils ont été scrupuleux dans le respect du format proposé et dans le pragmatisme des recommandations. Nous avons promis et, ensemble, nous avons tenu parole. C’est ainsi que le Secrétaire Général de l’IPDAL fait le point sur la « I Rencontre « Triangle stratégique : Amérique Latine – Europe – Afrique ».

S’adressant au site officiel de l’IPDAL, Filipe Domingues a salué le travail de tous les partenaires : « tout aurait été beaucoup plus compliqué sans le soutien de la Fundação Luso-Espanhola et de LIDE-Portugal, nos deux co-organisateurs. Nous avons également le plus grand plaisir de réitérer nos remerciements à tous les partenaires de l’initiative : de la Caixa Geral de Depósitos au SEGIB, l’Universidade Autónoma de Lisboa, TIMWE, le Real Instituto Elcano, PricewaterhouseCoopers, l’Associação Comercial de Lisboa et le Business Forum pour le Économie de la Mer, la Chambre de Commerce et d’Industrie Arabo-Portugaise, Marsh, l’Institut Camões, l’Institut Cervantes, Travelport, APAVT, Diário Económico et, bien sûr, l’Hôtel Fontana Park.

Lundi 12 mars dernier, l’IPDAL a réuni à Lisbonne les plus grands experts en relations économiques et commerciales, relations académiques, culture et langue, bonne gouvernance, intégration régionale et relations interrégionales et tourisme.

À l’Hôtel Fontana Park, des processus concrets et des voies pragmatiques visant à améliorer les relations entre l’Amérique latine, l’Europe et l’Afrique ont été identifiés. Les recommandations sont désormais entre les mains d’un comité scientifique, qui rédigera un document politique à remettre aux gouvernements d’Amérique latine, d’Europe et d’Afrique.

Ont participé à la réunion le vice-ministre des Affaires parlementaires, Dr. Miguel Relvas, le secrétaire général ibéro-américain, D. Enrique Iglesias, le directeur général de la CPLP, Dr. Hélder Vaz, l’ancien ministre des Affaires étrangères, Luís Amado. , le secrétaire d’État adjoint, Dr. Feliciano Barreiras Duarte, la secrétaire d’État au Tourisme, Dr. Cecilia Meireles et le secrétaire d’État à l’Entrepreneuriat, à l’Innovation et à la Compétitivité, l’ingénieur Carlos Oliveira.

Des institutions espagnoles telles que le Real Instituto Elcano, la Fondation Ramón Areces et la Fondation Euroamérica y ont également participé.

La Rencontre a bénéficié d’une large couverture médiatique, avec la présence des principales chaînes de télévision, journaux et radios portugaises.

Photos ici

L’IPDAL TIENT LA 1ÈRE RÉUNION « TRIANGLE STRATÉGIQUE : AMÉRIQUE LATINE – EUROPE – AFRIQUE »

« Une réussite à tous les niveaux. Cela correspondait exactement à nos attentes : lors de cette journée des bases solides et des propositions concrètes ont été lancées pour améliorer les relations entre les trois continents. Je pense qu’il était impossible de dépasser les attentes, tellement elles étaient élevées. Le niveau que nous nous sommes imposé – à tous nos participants – n’avait jamais été aussi élevé. Ce qui a été réalisé ici aujourd’hui, dans cette première phase des travaux qui seront réalisés dans les prochains mois, j’ai satisfait aux critères exigeants imposés pour une mission de cette importance. Les participants ont été scrupuleux dans le respect du format de la proposition et dans le pragmatisme des recommandations. Nous avons promis et, ensemble, nous avons tenu parole. C’est ainsi que le Secrétaire général de l’IPDAL tient le bilan de la « I Réunion « Triangle stratégique : Amérique Latine – Europe – Afrique ».

Dans des déclarations sur le site officiel de l’IPDAL, Filipe Domingues a salué le travail de tous les participants et le soutien de la Fundación Luso-Española et LIDE-Portugal, les co-organisateurs. « Nous réitérons notre gratitude à tous les participants à cette initiative : Caixa Geral de Depósitos, SEGIB, Universidad Autónoma de Lisboa, TIMWE, Real Instituto Elcano, PricewaterhouseCoopers, Asociación Comercial de Lisboa et le Fórum Empresarial de la Economía del Mar, l’association arabo-portugaise Chambre de Commerce et d’Industrie, Marsh, l’Institut Camões, l’Institut Cervantes, Travelport, l’APAVT, le Diário Económico et, bien sûr, l’Hôtel Fontana Park.

Le 12 mars dernier, l’IPDAL a rencontré à Lisbonne des experts majeurs en relations économiques et commerciales, relations académiques, culture et langue, bonne gouvernance, intégration régionale et relations interrégionales et touristiques.

Lors de la réunion tenue à l’Hôtel Fontana Park, des processus concrets et des voies pragmatiques pour améliorer les relations entre l’Amérique latine, l’Europe et l’Afrique ont été identifiés. Les recommandations sont désormais entre les mains d’un comité scientifique, qui rédigera un document politique qui sera remis aux gouvernements d’Amérique latine, d’Europe et d’Afrique.

Ont participé à la réunion le vice-ministre et ministre des Affaires parlementaires, Dr. Miguel Relvas, le secrétaire général ibéro-américain, D. Enrique Iglesias, le directeur général de la CPLP, Dr. Hélder Vaz, l’ancien ministre des Affaires étrangères. , Luís Amado, secrétaire d’État adjoint, Dr Feliciano Barreiras Duarte, secrétaire d’État au Tourisme, Dre Cecilia Meireles et secrétaire d’État à l’Entreprise, à l’Innovation et à la Compétitivité, ingénieur Carlos Oliveira.

Des institutions espagnoles telles que le Real Instituto Elcano, la Fundación Ramón Areces et la Fundación Euroamérica y ont également participé.

El Encuentro tuvo élargit sa couverture médiatique, avec la présence des principales chaînes de télévision, périodiques et radios portugaises.